Facebook

Twitter

 
 
 

      Facebook AOF - Association des Optométristes de France   Twitter AOF - Association des Optométristes de France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>

 

L'OPTOMETRIE - PROBLEMES VISUELS

 

Les problèmes visuels

L'oeil est un instrument optique de qualité, il offre la vue, et est donc un outil précieux dans notre vie professionnelle et notre vie quotidienne. Cependant, cet organe n'est pas parfait, et révèle plusieurs troubles visuels, que nous vous avons essentiellement répertorié ici.

 

L'optométriste est un professionnel de santé compétent permettant de cibler le problème, d'en comprendre le fonctionnement de votre système visuel, et d'adapter l'équipement optique permettant le bon équilibre de votre fonctionnement visuel, pour vous assurer une vision confortable.

 

 

 

EMMETROPIE

 

Sur un oeil ne comportant aucun défaut visuel (emmétrope) , l'image de ce que l'on voit se focalise ( se met net ) sur la rétine.

 

AOF - problèmes visuels - oeil ne comportant aucun défaut visuel
 

 


 

MYOPIE

 

Sur un oeil myope, l'image de ce que l'on voit se focalise en avant de la rétine, car la puissance de l'oeil est plus forte. Ainsi l'image formée sur la rétine n'est pas nette. Un objet lointain apparaît flou, imprécis. Cependant, la vision de près peut être nette, selon le degré de myopie.

AOF - problèmes visuels - MYOPIE
 

 


 

HYPERMETROPIE

 

Sur un oeil hypermétrope, l'image de ce que l'on voit se focalise en arrière de la rétine, car la puissance de l'oeil est plus faible. Néanmoins, l'oeil peut augmenter sa puissance en forçant dessus, ce que l'on appelle "accommodation". La puissance ainsi ajustée, l'image se focalisera sur la rétine, mais au prix d'un effort. La vision de loin, et la vision de près sera nette, à condition que l'oeil puisse forcer suffisamment. Cet effort peut entraîner fatigue, maux de tête, et la capacité d'accommoder diminue avec l'âge.

AOF - problèmes visuels - HYPERMETROPIE
 

 


 

ASTIGMATISME

 

L'oeil astigmate possède deux puissances, donc l'objet que l'on regarde se divise en deux images dans l'oeil, les deux ne focalisant pas au même endroit. Celà entraîne une imprécision, une confusion dans les lettres telles que M et H, ou dans les chiffres tels que 0 et 8, et la lecture et vision sur l'ordinateur est difficile : on perd facilement la concentration.

AOF - problèmes visuels - ASTIGMATISME
 

 


 

LA PRESBYTIE

 

La presbytie est le processus normal de vieillissement de l'oeil. En effet, la capacité de l’œil d’augmenter sa puissance, et par là même de faire la netteté sur des plans rapprochés, diminue au cours de l’existence, à mesure que le cristallin perd de sa souplesse. Un sujet est presbyte lorsque la capacité de l'oeil à augmenter sa puissance ( accommoder ) devient insuffisante pour une vision de près confortable. Communément, le premier signe est le besoin de reculer un texte pour le lire confortablement, ces mésaventures apparaissent vers l'âge de 45ans. Si vous devez reculer le texte avant l'âge de 45 ans, nous vous conseillons de consulter un optométriste, celà peut cacher un autre défaut visuel.

AOF - problèmes visuels - LA PRESBYTIE
 

 


 

DYSFONCTIONNEMENT ACCOMODATIF

 

En vision rapprochée, pour obtenir une image nette, l'oeil doit effectuer une « mise au point » sur un objet. On dit que l'oeil accommode ; chaque valeur de cette accommodation correspond à une distance. Ainsi un bon fonctionnement de l'accommodation s'observe par une mise au point efficace sur l'objet rapproché, et aussi sur la capacité à relâcher l'accommodation pour recouvrer une vision nette sur une vision plus éloignée. Un dysfonctionnement du système accommodatif peut entraîner des troubles tels que des maux de tête, des difficultés à faire varier sa mise au point entre la vision de loin et la vision de près, des yeux qui piquent, brûlent, pleurent, des difficultés de concentration, un mauvaise rendement lexique. L'accommodation étant étroitement liée au système convergence/divergence, un dysfonctionnement accommodatif peut provoquer un trouble de la vision binoculaire, et inversement, un trouble de la vision binoculaire peut entraîner un dysfonctionnement accommodatif.

 


 

PROBLEMES DE VISION BINOCULAIRE

 

La vision binoculaire est la somme des images vues par l'oeil droit, et images vues par l'oeil gauche. Le rôle de nos deux yeux est de fusionner les deux images, jusqu'à atteindre une vision en trois dimensions. Pour cela, nos yeux doivent se rapprocher ou converger pour pouvoir fusionner deux images proches de nous ( lecture, ordinateur, travail de près ), et à l'inverse doivent s'écarter ou diverger pour le passage d'une vision proximale à une vision plus lointaine. Bien que les valeurs de convergence et divergence soient différentes selon les individus, et les distances de regard, les valeurs doivent être cohérentes pour assurer un bon fonctionnement visuel pour vos activités quotidiennes. La vision binoculaire est normale quand la vision est simple, nette, et confortable. Un dysfonctionnement de la vision binoculaire peut entraîner des maux de tête, une vision floue intermittente et instable, une vision double, de la fatigue oculaire, limitant ainsi l'endurance visuelle sur certaines activités nécessitant une attention particulière telles la lecture, le travail sur ordinateur, la conduite...

 


 

MYOPIE EVOLUTIVE

 

Notre nouveau mode de vie davantage urbain, les études plus longues, les nouvelles technologies font apparaître de nouvelles anomalies visuelles, dont la myopie évolutive. La myopie évolutive signifie qu'un sujet à tout âge myope ou non, peut voir augmenter sa puissance de myopie, et/ou développer une myopie. Les chercheurs internationaux optométristes ont plusieurs hypothèses sur ce processus, et différentes solutions sont testées. Il apparaît qu'un traitement optique* unique n'existe pas, mais qu'un traitement optique au cas par cas montre de meilleurs résultats. Néanmoins, il existe des cas pour lesquels le traitement est inefficace * par le biais de moyens optiques : équipements optique simples ou spéciaux, équipements lentilles, exercices de réhabiliation visuelle, ergonomie, posturologie.

 

PEUT-ON FREINER LA MYOPIE ? 

 


 

DEFICIT DE LA VISION SUITE A UNE PATHOLOGIE, CHIRURGIE, TRAUMATISME

 

Notre population française a une espérance de vie plus longue, ce qui entraîne une augmentation de pathologies oculaires, telles que DMLA, Glaucome, Rétinopathies diabétiques, hypertensives... Certaines pathologies, ou d'autres à un stade avancé induisent un déficit visuel, par exemple baisse de vision, baisse de contrastes, baisse du champ visuel. La vue est importante, elle compte parmi un de nos cinq sens. Il faudra ainsi prendre conscience que la vie sera différente, et se diriger vers les moyens disponibles pour assurer une bonne prise en main du déficit. Pour rester autonome sur certaines tâches du quotidien, il est important mêler des prises en charge de différents secteurs : optométrie, orthoptie, ergothérapeute... L'optométriste apporte essentiellement des réponses optiques par le conseil, et essais d'instrumentations : éclairages, loupes, lunettes spéciales, systèmes télescopiques, verres colorés... Vous trouverez plus d'informations sur la page dédiée à la basse vision.

 

BASSE VISION

 


 

DEFAUT DE VISION DES COULEURS

 

Aimez vous les coquelicots ?

AOF-Problème visuels-defaut de vision des couleurs
AOF-Problème visuels-defaut de vision des couleurs

 

Sur la photo de gauche, portez vous plutôt votre attention sur les coquelicots ou sur le colza ? Si vous êtes plus attiré par le champ de colza c'est que vous faites partie des 8% d'hommes ou des 0.4% de femmes atteints d'une dyschromatopsie.

 

 

Appelé vulgairement daltonisme, la mauvaise perception des couleurs vient d’un défaut sur un des trois types de détecteurs de couleurs que comportent nos yeux. Cette condition est héréditaire et liée au sexe : les pères vont transmettre le gène à leurs filles (mais pas aux fils) et les mères peuvent le transmettre à tous les enfants. Toutefois, le gène peut ne pas s’exprimer chez les femmes, ce qui fait que les hommes sont 20 fois plus affectés par la dyschromatopsie congénitale.

 

Les couleurs sont triées dans l’oeil par trois détecteurs (cônes) différents. Si l’un d’eux est absent ou plus faible, les autres prennent le relais. C’est alors que le dyschromate mélange les couleurs, souvent les rouges et verts, plus rarement les bleus et jaunes. Lorsque l’enfant naît avec une vision anormale des couleurs, il ne s’en rend compte que tard puisque le monde lui a jusqu’alors paru normal. Dans la vie de tous les jours, le dyschromate devra élaborer des stratégies pour deviner la bonne couleur. Il pensera forcément à regarder les couleurs de ses cravates à la lumière du jour, ou s’attachera plus à la forme qu’à la couleur quand il cherche un objet. Grâce à cela, il est tout à fait capable de «voir» les coquelicots en les différenciant des brins d’herbes !

AOF-Problème visuels-defaut de vision des couleurs
 

 

 

 

 

Facebook     Twitter