Facebook

Twitter

 
 
 

      Facebook AOF - Association des Optométristes de France   Twitter AOF - Association des Optométristes de France

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>
Taille du texte: +

« La question de la reconnaissance de l'optométrie se pose », selon le député Jean Lassalle

 

Les parlementaires semblent de plus en plus inquiets pour la santé visuelle des Français.

Jean Lassalle

 

Après plusieurs questions au Gouvernement et une proposition de loi déposée par le sénateur des Côtes-d'Armor Ronan Kerdraon, le député des Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle, alerte. « Dans sa circonscription, les délais d'attente sont d'un an et les gens font près d'une heure de route pour être examinés », nous a confié une source proche du parlementaire.

 

Aussi, dans une question écrite au Gouvernement publiée le 24 juin au Journal Officiel, il « attire l'attention de Mme la ministre des Affaires sociales et de la Santé sur la reconnaissance de l'activité d'optométriste comme profession régie par le code de la santé publique ».

 

« La France est aujourd'hui confrontée à un inquiétant phénomène : le nombre d'ophtalmologistes sur le territoire est très insuffisant - et de surcroît en forte baisse - par rapport aux besoins - eux-mêmes croissants - en soins oculo-visuels des Français, expose le parlementaire. Il en résulte une situation intenable qui voit s'allonger les délais d'attente et se former des déserts ophtalmologiques ».

 

Aussi, pour Jean Lassalle, « la question de la reconnaissance de l'optométrie se pose-t-elle avec acuité. Il s'agirait d'aligner la législation française sur celle déjà en vigueur dans la quasi-totalité des pays de l'Union Européenne en permettant à ces professionnels de santé d'exercer un dépistage oculaire du patient et, si nécessaire, d'en corriger les déficiences au moyen de lentilles ou de lunettes ».

 

« Les optométristes représentent un effectif de plus de 3 000 professionnels répartis de manière homogène sur le territoire et prêts à prendre rapidement en charge les besoins de nombreux Français pour l'heure condamnés à l'attente. Les économies réalisées par la sécurité sociale seraient substantielles puisque estimées à près de 200 M d'euros par an. Il lui demande si le Gouvernement entend faire évoluer la législation actuelle afin de reconnaître la profession d'optométriste », conclut-il.

 

 

Facebook     Twitter