Facebook

Twitter

 
 
 

      Facebook AOF - Association des Optométristes de France   Twitter AOF - Association des Optométristes de France

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>
Taille du texte: +

Reconnaissance de l'optométrie : le gouvernement publie une réponse

 logo assemblee nationale

Pas moins de 42 députés et 7 sénateurs ont interrogé le gouvernement au sujet de la reconnaissance de l'optométrie au cours de la XIVe Législature.

 

Le gouvernement publie une réponse :

 


"A la suite du rapport de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur la filière visuelle, les travaux engagés et concertés avec les professionnels concernés, ont pu aboutir au vote de deux articles figurant au titre III du projet de loi de modernisation de notre système de santé adopté le 17 décembre 2015. Ces dispositions ont pour objectif d’offrir aux patients un accès facilité à la filière visuelle en s’appuyant sur une complémentarité renforcée entre les trois professions de la filière : les ophtalmologistes, les orthoptistes et les opticiens-lunetiers. Par ailleurs, le développement des compétences de ces professionnels pourra parallèlement s’effectuer par l’intermédiaire de modifications réglementaires dans le champ qui les concerne. La création d’une quatrième profession, celle des optométristes, complexifierait l’organisation des acteurs de la filière visuelle, avec une lisibilité moindre pour les patients. De manière complémentaire, des travaux portant sur l’évolution de la formation des opticiens et des orthoptistes doivent être engagés. Ces travaux doivent être menés en concertation avec les représentants des professionnels et des étudiants ainsi qu’avec le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche."

 

Explications par Yannick Dyant, président de l'Association des Optométristes de France :


Lors de la rencontre organisée le 15 décembre par la Mutualité française, la question d’impliquer les optométristes dans la réorganisation de la filière de santé visuelle a suscité de vifs débats mais obtenu des soutiens inattendus. « Il faut associer d’autres professions, comme les optométristes, quitte à ce que leur formation soit plus médicale », a ainsi déclaré le Professeur Gilles Chaine, chef de service d’ophtalmologie du CHU Avicenne et membre du conseil scientifique des Etats généraux de la santé visuelle, à propos des protocoles de coopération, jusqu’à maintenant essentiellement dirigés vers les orthoptistes.


Yannick Dyant, président de l’AOF (Association des optométristes de France), expliquant que les optométristes épaulent déjà les ophtalmologistes dans 10 à 20% des cabinets aidés, s’est déclaré « ouvert aux échanges et favorable à une formation plus médicale », promettant, le cas échéant, de cantonner les optométristes à « la partie clinique », sans possibilité de vendre des équipements afin de respecter la sacro-sainte interdiction du cumul prescription / vente.


Côté prérogatives, il assure ne pas vouloir importer le modèle anglo-saxon « ni revendiquer la neurovision », mais suggère « une autonomie plus avancée que les orthoptistes » afin de réaliser des dépistages plus approfondis.


Pour Jean Luc Seegmuller, ancien président du Snof (Syndicat national des ophtalmologistes de France), ce discours représente une avancée incontestable. « Si nous avons choisi les orthoptistes, c’est qu’il est important de maintenir la séparation entre prescription et vente, et à l’époque, les optométristes revendiquaient les deux. C’est un progrès considérable sur le plan des principes », a-t-il déclaré.


Mais pour les dirigeants du syndicat, envisager dès maintenant une reconnaissance de l’optométrie est bien trop prématuré. « Vous vous positionnez sur la prescription de lunettes mais nous, on ne vous positionne pas dans l’univers ophtalmo, contrairement aux orthoptistes. Vous êtes en dehors de l’univers médical », a déclaré Jean-Bernard Rottier, son vice-président, à l’attention de Yannick Dyant. Il cependant ouvert une brèche en ajoutant : « Faites-nous des propositions concrètes. L’ophtalmo et l’optométriste seront-ils tous deux en première ligne ? Comment seront-ils financés, par les patients, les Ocam ? Il faut préciser les choses. La pression de la demande sera telle que le cadre légal va exploser. On va être obligé de faire face à de tels besoins qu’il va falloir s’organiser en étant le plus ‘safe’ possible pour les patients. »

 

Questions de députés au cours de la XVIe Législature :

M. Jacques Valax, QE 90408, 20/10/2015 - Mme Carole Delga, QE 89018, 22/09/2015 - M. René Rouquet, QE 79548, 12/05/2015 - M. Christian Hutin, QE 76681, 24/03/2015 - M. Jacques Cresta, QE 69959, 25/11/2014 - M. Philippe Nauche, QE 69377, 18/11/2014 - M. Gilbert Lebris, QE 68844, 11/11/2014 - Mme Michèle Delaunay, QE 67620, 28/10/2014 - M. François Sauvadet, QE 65818, 07/10/2014 - Mme Marie Récalde, QE 65298, 30/09/2014 - M. François Vannson, QE 64686, 23/09/2014 - M. Charles de la Verpillère, QE 62091, 29/07/2014 - Mme Thérèse Guilbert, QE 58861, 01/07/2014 - Mme Martine Faure, QE 58860, 01/07/2014 - M. Jean Lassalle, QE 58149, 24/06/2014 - M. Jean-Pierre Barbier, QE 57606, 17/06/2014 - Mme Kheira Bouzaine, QE 57605, 17/06/2014 - M. François André, QE 57163, 10/06/2014 - Mme Sophie Dion, QE 56255, 27/05/2014 - Mme Virginie Duby-Muller, QE 55811, 20/05/2014 - M. Erwann Binet, QE 54230, 22/04/2014 - M. Martial Saddier, QE 51276, 04/03/2014 - Mme Dominique Nachury, QE 50208, 18/02/2014 - M. Eric Straumann, QE 50207, 18/02/2014 - M. Michel Sordi, QE 49555, 11/02/2014 - M. Gilbert Lebris, QE 46424, 17/12/2013 - M. Florent Boudié, QE 44746, 03/12/2013 - Mme Véronique Besse, QE 40690, 22/10/2013 - M. Lucien Degauchy, QE 38361, 24/09/2013 - M. Jean-Louis Christ, QE 35544, 06/08/2013 - Mme Lucette Lousteau, QE 35543, 06/08/2013 - M. Michel Liebgott, QE 31975, 09/07/2013 - M. Alain Gest, QE 25076, 23/04/2013 - M. Rémi Delatte, QE 22291, 26/03/2013 - M. Rémi Dassault, QE 21389, 19/03/2013 - Mme Colette Langlade, QE 18951, 19/02/2013 - Mme Marie-Louise Fort, QE 18222, 12/02/2013 - Mme Sylviane Bulteau, QE 16146, QE 15612, 22/01/2013 - M. Yann Capet, QE 15611, 15/01/2013 - M. Jean-Michel Villaumé, QE 9197, 06/11/2012 - Mme Jacqueline Maquet, QE 4226, 11/09/2012

 

Questions de sénateurs au cours de la XVIe Législature :

Mme Agnès Canayer, QE 15942, 23/04/2015 - M. Jean-Paul Amoudry, QE 12303, 26/06/2014 - M. Antoine Lefèvre, QE 11669, 15/05/2014 - M. Antoine Lefèvre, QE 05520, 28/03/2013 - Mme Laurence Rossignol, QE 03130, 22/11/2012 - Mme Dominique Gillot, QE 02619, 25/10/2012 - Mme Michèle André, QE 02589, 18/10/2012

 

 

 

Facebook     Twitter