Facebook

Twitter

 
 
 

      Facebook AOF - Association des Optométristes de France   Twitter AOF - Association des Optométristes de France

get('text_top_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_TOP_TEXT'))*/?>
get('text_bottom_button', JText::_('DEFAULT_GOTO_BOTTOM'))*/?>
Taille du texte: +

Reconnaissance de l'optométrie : après les sénateurs, un député s'en mêle

 

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, déclarait récemment envisager de confier « certains examens très précis » aux opticiens et aux orthoptistes.

 

jmv

Par le biais des « questions écrites » au gouvernement, publiées au Journal Officiel du 6 novembre, Jean-Michel Villaumé, député PS de la 2e circonscription de Haute-Saône, « attire l'attention de Mme la ministre des Affaires Sociales et de la Santé sur la reconnaissance de l'optométrie au titre des professions relevant du code de la santé publique ».

La semaine dernière deux sénatrices socialistes, Dominique Gillot (Val d'Oise) et Michèle André (Puy-de-Dôme), avaient déjà interpellé Marisol Touraine en lui demandant de « bien vouloir leur préciser ses intentions en la matière ».

 

« Répondre à l'accroissement des besoins par une prise en charge plus rapide »


Pour Jean-Michel Villaumé, « cette reconnaissance, pouvant répondre à l'accroissement des besoins en soin oculaire dans notre pays, pourrait assurer une prise en charge plus rapide. Une nouvelle réglementation alignée de nombreux pays européens reconnaîtrait à ces professionnels la possibilité de prescription de verres correcteurs et de lentilles de contact ainsi que le dépistage d'états oculaires anormaux. Les optométristes seraient ainsi complémentaires des ophtalmologistes qui pourraient concentrer leur activité sur les cas pathologiques ».

 

Qu'en pensent vos syndicats ?


En France, cette évolution est souhaitée par plusieurs de vos syndicats : l'UDO (Union des opticiens), le SNOO (Syndicat national des opticiens-optométristes) et l'AOF (Association des optométristes de France). Mais elle se heurte à l'opposition des pouvoirs publics et des ophtalmologistes. Les récentes déclarations de Marisol Touraine pourraient changer la donne.

 

Facebook     Twitter